Un 3ème œil sur la réalité

Ère Nouvelle: Pensée positive et unitaire

Pensée positive et pensée unitaire

La crise du système capitaliste a amené l’émergence de nouveaux concepts et favorisé l’essor rapide de nouvelles professions au sein desquelles les experts en orientation professionnelle, les conseillers en développement personnel, les coachs relationnels, les thérapeutes, les psychologues, les suggestologues, les sophrologues, sans compter tous les soi-disant gourous, mages, experts en astrologie, en tarologie et autres sciences occultes, se sont progressivement imposés et se taillent aujourd’hui la part du lion.

Depuis quelques années, le maître-mot de tous ces nouveaux marchands de bonheur est « la pensée positive ». Ils partent du principe que la pensée est une énergie qui véhicule tantôt du positif tantôt du négatif et influence ainsi notre vie. Ce que nous vivons, les souffrances que nous éprouvons, les joies que nous goûtons, nos succès, nos échecs, tout dépend principalement de l’orientation de nos pensées. Les personnes émettant des pensées ou des intentions positives attirent à elles des situations bénéfiques qui correspondent à la même bande de fréquences. Ces pensées et ces intentions leurs reviennent, tels des boomerangs, et tissent autour d’eux un maillage de réussite et de prospérité.

« L’effet boomerang » de la pensée est évidemment très facile à mettre en évidence pour le côté négatif. Il est, par exemple, admis et reconnu depuis longtemps que les personnes qui ne cessent de semer le vent finissent tôt ou tard par récolter la tempête. Ainsi, ceux qui suivent l’actualité internationale ont peut-être remarqué que, durant les derniers mois de son incarnation de dictateur, le colonel Kadhafi avait pis l’habitude de menacer d’extermination ses opposants et ses ennemis en les traitant systématiquement de « rats ». Or, il a fini lui-même exterminé comme un rat après s’être réfugié dans le conduit d’un égout !

De la même manière, ceux qui se sont entraînés à l’autosuggestion positive obtiennent souvent de grands résultats dans le plan physique, que ce soit au niveau financier, ou au niveau de leur carrière et de leur réussite sociale.

L’un des premiers à l’avoir compris est Ron Hubbard, le fondateur de la très controversée Église de Scientologie que beaucoup considèrent comme une secte. Les scientologues utilisent la puissance de la pensée pour manipuler les autres et promouvoir leur carrière ou s’enrichir. Et de nombreuses techniques comme la PNL, le modèle Milton ou le processus de l’ancrage ne sont que des applications plus ou moins déguisées de la dianétique à différentes formes de suggestion hypnotique.

004b

Ron Hubbard : l’art de convertir la pensée positive en manipulation mentale et la manipulation mentale en religion.

Force est d’ailleurs de constater que la plupart des techniques basées sur la pensée positive fonctionnent de manière très spectaculaire et permettent d’obtenir de très grands résultats : ascension sociale parfois fulgurante, accroissement important des rentrées financières, multiples conquêtes amoureuses ; mais pour combien de temps et à quel prix ? Toute la question est là.

Après s’être converti à la scientologie, l’acteur américain Tom Cruise commença à enchaîner les succès et devint rapidement la star la mieux payée d’Hollywood, jusqu’au jour où le processus cessa de fonctionner. Il semble aujourd’hui subir une sorte d’effet boomerang inversé, de choc négatif en retour : il multiplie désormais les échecs commerciaux et il a perdu l’essentiel de cette spontanéité et ce magnétisme qui avaient tant émerveillé le public à l’époque de ses débuts dans le célèbre film Légendes. Quand on voit ses dernières créations, notamment le personnage froid et déshumanisé qu’il s’est composé dans le film Walkyrie, on ne peut que constater qu’il n’a pas eu à forcer son talent pour jouer ce rôle, car ce qu’il a construit dans ce film n’est malheureusement qu’un reflet fidèle de ce qu’il est lui-même devenu dans sa propre vie.

002b

Tom Cruise à ses débuts au cinéma (à gauche) et dans le fim Minority Report (à droite)

Pas plus que la pensée négative, la pensée positive n’est donc en réalité une panacée universelle. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en se focalisant sur la pensée positive, on reste, comme avec la pensée négative, dans le plan de la dualité et de ses limites. Or, le Plan qui nous est actuellement proposé est précisément de nous amener à transcender la dualité, c’est-à-dire le monde de l’illusion, de la séparation et de la division. Bien-sûr on peut dire d’un verre à moitié rempli qu’il est à moitié plein ; c’est un aspect de la vérité. Mais en même temps le verre est aussi à moitié vide ; c’est l’autre aspect de cette même vérité. Affirmer que le verre est à moitié plein revient parfois implicitement à assimiler ceux qui pensent qu’il est à moitié vide à des faibles, des ignorants, voire des menteurs. Il y a évidemment là une source potentielle de conflit. De la même manière, un observateur placé à l’intérieur d’une sphère affirmera qu’elle est concave, alors qu’un autre placé à l’extérieur affirmera qu’elle est convexe. Ils auront tous deux raison, mais cette bonne raison peut aussi devenir un excellent prétexte pour se détester et se faire la guerre ! Si l’on pouvait déterminer avec précision et exactitude l’origine de certaines guerres de religion qui se sont prolongées sur cette planète durant des siècles, on serait stupéfait de constater qu’une simple petite divergence d’appréciation de cette nature a parfois été à l’origine de millions de morts !

La pensée fonctionne comme la lumière. Prenez une photo de l’espace : tout ce que vous voyez, c’est de la matière. Les planètes, les étoiles, les corps célestes, les galaxies… tout ceci n’est que matière. Contrairement à la matière, la lumière est en réalité tout ce que l’on n’arrive pas à voir, tout ce que l’on visualise en noir dans l’espace 3D. Pour avoir une idée plus réaliste de ce qu’est vraiment la lumière, il faudrait s’imaginer une photo de l’espace mais en négatif. On s’apercevrait alors que la lumière est omniprésente, puisqu’il faut ajouter à cette lumière indétectable par nos cinq sens, la lumière physique que chacun peut effectivement voir et qui même parfois nous aveugle.

003a

Photos d’une même région de l’espace galactique en positif (ci-dessus) et en négatif (ci-dessous)

003bb

Dans l’univers tout est dédoublé. Une borne positive, une autre négative. C’est ainsi que l’équilibre est réalisé. Notre réalité n’est que l’inverse d’une autre réalité, si bien que nous évoluons sans le savoir à l’intérieur de la partie négative de l’univers manifesté, où nous percevons la vraie lumière en tant qu’obscurité totale. Notre réalité est donc toute relative, c’est l’un des enseignements d’Einstein, l’un des fondements de la théorie des univers jumeaux aujourd’hui admise et reconnue non seulement par Jean-Pierre Petit mais par de très nombreux chercheurs et physiciens prestigieux.

La réalité dépend donc du point de vue de l’observateur. Ainsi, même en plein vol, un avion à réaction peut paraître immobile, si l’observateur vole en formation à ses cotés. Tout semble dédoublé, mais en réalité tout est UN. Car cette bipolarisation n’est possible que par l’Unité qui anime la cohérence de l’ensemble et en fait un TOUT harmonieux.

Si vous avez vu et regardé la vidéo que j’ai ajoutée à mon récent article consacré au Mahavatar Babaji, vous constaterez que son Enseignement repose sur quelques pensées très simples. La première de ces pensées est : « L’humanité est UNE. » La seconde est : « Je suis venu effacer les divisions. »

La pensée positive, c’est encore la division. Si nous voulons réussir notre transition vers la Nouvelle Époque, vers l’Âge d’Or, il ne faut plus se satisfaire de la pensée positive. Elle nous apportera simplement quelques bribes d’illusion de bonheur et de réussite qui disparaîtront tôt ou tard. Il faut aller vers la Pensée Unique. La Pensée Unique n’a rien à voir avec une quelconque idéologie totalitaire ou communautariste. La Pensée Unique est celle du Dieu Unique vivant en nous et à travers nous. C’est la Pensée du Cœur. Elle s’exprime par des mots qui ne sont ni « peur » ni « haine » ni « jalousie », mais qui ne sont pas non plus « argent », ni « réussite » ni « sécurité ». Ces mots sont Amour, Sagesse et Fraternité. Et ces trois mots sont contenus dans un maître-mot qui est le mot Harmonie.

Le Prologue de l’Évangile de Jean commence par ces mots : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. » Ce qui signifie que Dieu a créé le monde par le Verbe. Le Verbe se manifeste en l’homme à travers la Pensée Unique, la Pensée de Dieu en nous, la Pensée du Cœur. C’est grâce et à travers le Verbe que Dieu vit en nous et que nous sommes des créateurs. C’est grâce et à travers le Verbe que nous co-créons le Nouveau Monde.

Source: Olivier de Rouvroy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s